dimanche 22 décembre 2013

44. Bonne année, bonne santé et surtout, un bébé dans l’année !

Les fêtes de fin d’année… Voilà bien un moment ultra pénible à vivre pour l’infertile.

D’abord, il y a Noël
Cette fête si magique, si joyeuse, où tout n’est que partage, amour, cadeaux, sapin, guirlandes, lumières, père-noël : la fête des enfants…
Cette fête qu’autrefois on aimait tant et où l’on se disait, les yeux pleins d’étoiles : 
« Un jour, ce sera mon bébé qui ouvrira ses cadeaux. Un jour, je serai la plus heureuse des mamans. »
Cette fête qu’aujourd’hui on ne supporte plus car les étoiles dans les yeux ont laissé place aux larmes, et où l’on se dit : 
« Quand viendra-t-il ce moment à moi ? Viendra-t-il un jour, au moins ? Ou bien serai-je condamnée à n’être toujours que la spectatrice du bonheur des autres ? »

Puis il y a le 1er de l’an
Cette fête où tout le monde souhaite le meilleur à tout le monde… (si seulement cela pouvait être comme ça aussi tous les autres jours de l’année… Bref…)
Alors oui, bien sûr, nous aussi on souhaite un bébé dans l’année, mais ce que l’on souhaiterait également, c’est que tout le monde cesse de remuer ce foutu couteau dans cette foutue plaie ce jour-là !
Dites-nous plutôt : « Bonne année et plein de bonnes choses pour toi ». Ça passera nettement mieux.

S’il vous plaît les gens, essayez, au moins cette fois, d’être moins maladroits. À défaut de rendre le sourire à vos amis, vous leur mettrez du baume au cœur…


20 commentaires:

  1. Noel ma periode prefere... mais ca c’était avant. Pour le nouvel an c'est exactement ca, les gens nous souhaite le meilleur d'avoir un enfants c'est gentil mais nous on sais que ce ne sera pas pour cette année alors moi je repondrais pour la 4eme année merci, jespere aussi alors qu'au fond je sais qu'en 2015 il pourrons nous resortir cette phrase encore une fois...

    RépondreSupprimer
  2. Idem je n'aime plus noel ! Me dire de faire un sapin alors que aucun bambin ne viendra y ouvrir les cadeaux dessous ! Voir tout cette magie m'en donne la gerbe ! Enfin pour la bonne année ba avec un sourire on dira merci...

    RépondreSupprimer
  3. Tout pareil, d'ailleurs je ne fait plus de sapin...

    RépondreSupprimer
  4. Entièrement d'accord! Surtout qu'on ne me souhaite pas la même chose que l'année passée, l'année d'avant et l'année encore avant. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. qui ne font que nous rappeler que les années se suivent et se ressemblent... arf ! :(

      Supprimer
  5. Le plus merveilleux, c'est quand les annonces de grossesses s'enchaînent pendant cette période... dont une amie (super-fertile-genre-ouille-enceinte-en-C1-accident-on-a-pas-fait-gaffe), ayant commencé à essayer en même temps que moi, qui aura déjà fabriqué 2 mouflets le temps que j'arrive à tomber enceinte (ou pas).

    RépondreSupprimer
  6. Mais, mais..

    http://serialovulatrice.tumblr.com/post/71340214446/quand-janticipe-le-bonne-annee-bonne-sante-et

    Comme quoi, on entend tou(te)s les mêmes trucs ! ^^

    Merci ça défoule de vous lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, hélas j'ai envie de dire...
      Merci en tout cas ;)

      Supprimer
  7. Je crois que c'est la période la plus difficile. Tout est dit dans votre article. Je ne fait plus de sapin. C'est tellement triste, j'adorais ça avant....

    RépondreSupprimer
  8. Salut à toutes,
    Juste une petite remarque là dessus (après la guerre, lol) au milieu de beaucoup de compliments que j'ai envie de faire pour ce blog excellent (une super idée, vraiment :D) : je ne suis pas complètement d'accord avec vous toutes: si vous aimez les sapins, le décorer, toussa toussa, ben pourquoi ne pas le faire dans cette optique, à savoir pour VOUS faire plaisir? Dans ma tête, en fait, "sapin" ne rime pas forcément avec "gamins" mais plutôt avec cadeaux (ah ben non, ça rime pas du tout...), chaleur, feu, montagne, bon repas, champagne, fête...
    Bon courage à toutes en tous cas,
    pdc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon côté, pour en revenir au sujet du jour, c'est pour mon anniversaire qu'on me souhaite ça en plus du nouvel an...Ça fait doublement mal...No comment!

      Supprimer
    2. Oui, ça c'est un peu en fonction de chacune en fait... Comme de souhaiter un bébé dans l'année peut blesser certaines filles, cela peut au contraire en ravir d'autres.
      Pour ma part, au bout de plusieurs années d'essais sans réussite, et voyant les petits bouts de mes proches (ayant commencé leurs essais après moi) ouvrir leurs cadeaux me faisait beaucoup de mal. Je n'avais plus le coeur à faire mon sapin, car le seul cadeau que je voulais à son pied, c'était un enfant. Dans ma tête à moi, sapin rime avec gamin (mouarf, ça riiiiiiiiiiime pour de vrai ! hi hi hi)

      Supprimer
  9. Après 3 stim, une fiv réussie mais finalement suivie d'une fausse couche..... cette année chez moi il n'y aura pas de sapin.... vraiment pas envie....

    RépondreSupprimer
  10. J'adorais tellement Noël..Mais cette année, après 3ans d'échecs, aucun sapin...Vraiment pas la tête à ça. Cela me rappelle que c'est un noël de plus sans un petit bout...Malheureusement, les gens autour de moi ne comprennent pas que je ne fasse pas de sapin...Pourtant certaines personnes sont au courant de notre parcours, et cela devrait leur faire TILT...Mais c'est bien connu : en PMA on se plaint tout le temps, on est jamais contents...
    J'appréhende déjà les ouvertures de cadeaux avec les enfants des frères à mon homme, la boule au ventre, le noeud dans la gorge...même rituelle chaque année...

    Je vous souhaites à toutes et tous de merveilleuses nouvelles pour cette prochaine année. Nous finirons par y arriver <3

    RépondreSupprimer
  11. Je n'ai pas d'enfant, et n'en aurai pas. Pourtant j'avoue ne pas tout comprendre.
    Qu'il soit extrêmement douloureux de rencontrer les difficultés de la PMA etc, jusque là, je vous suis.
    Mais se gâcher les fêtes et ne plus se réjouir du bonheur des autres par comparaison, je sais que ça existe par rapport à cette douleur ou à beaucoup d'autres douleurs sans rapport. Ce n'est pas spécifique au Noël des femmes ayant des difficultés monstrueuses (je le reconnais à procréer). D'autres souffrent à Noël plus que les autres jours de l'année que leur vie ne soit pas ce qu'ils souhaitaient.
    (Je dis bien "femmes" parceque les hommes le vivent ou subissent autrement, et je dis aussi "difficulté" car lorsque c'est impossible, les femmes trouvent d'autres raisons de vivre et de fêter).
    C'est là que je ne suis plus. Je sais qu'il y a des réalités qui se vivent et ne s'expliquent pas.
    Mais si on compare la vie qu'on voudrait et celle qu'on a, on est jamais heureux.
    Si on compare la vie des autres et qu'on se sent frustré de ne pas avoir les mêmes chances, il n'y a plus de bonheur possible. Ne peut-on pas considérer qu'on a aussi des chances que d'autres n'ont pas?
    Néanmoins partant du principe qu'on ne comprend pas tout du ressenti des autres, et que ça ne s'explique pas forcément non plus, je pense que, si possible, cela aiderait votre entourage si vous fondiez en larme chaque fois que vous le pouvez, y compris à Noël. A défaut d'explication, il me semble qu'ils pourraient immédiatement prendre en compte ce que vous ressentez et vous témoigner à leur manière leur soutien. Et svp, soyez indulgentes avec les maladroit(e)s. Vous traversez une période de forte vulnérabilité. Les autres peut-être aussi, et en tous cas ne leur reprochez pas leurs limites (ou alors rayez-les de votre vie si vraiment...) ;)

    RépondreSupprimer