samedi 21 mars 2015

109. T'aurais dû accoucher en mars toi, non ? Pourquoi tu ne l'as pas gardé déjà ?

Je ne l’ai pas gardé parce que la vie – ou plutôt devrais-je dire la mort – en a décidé autrement…
Je n’ai pas choisi de ne pas le garder.

Il était… un petit grain de vie implanté au mauvais endroit, un petit être envers qui la nature a été cruelle, un petit cœur qui a injustement cessé de battre…

Il est peu pour certains, mais représente tellement pour moi. Je l’ai porté dans mon ventre, aimé dans mon cœur, et la mort, en l’arrachant à moi, a amputée une partie de mon âme.

Oui, j’aurais dû accoucher en mars… 
Et la date de l’événement – qui aurait dû être heureux mais ne le sera pas – restera gravé en moi pour toujours. Chaque année, ce jour représentera la perte de l’enfant que je n’aurai jamais, celui qui n’a existé qu’en moi, quelques jours, quelques semaines ou quelques mois…

S’il y a une douleur commune à tous, infertiles ou non, c’est bien celle du deuil prénatal : être une mamange et un papange…


Cet article n'est pas personnel, même s'il est écrit à la première personne. C'est un hommage, de Ludow et moi, pour tous les "paranges" du monde. Nous pensons bien fort à vous et vos petits bouts, envolés trop tôt...


9 commentaires:

  1. Merci pour ce bel hommage

    RépondreSupprimer
  2. magnifique teste, j'aurais du moi aussi accoucher de jumeaux un 31 mars.... il y a quelques années, petit miracle s'est heureuseùment accroché plus tard et fetera son 1er anniversaire dans 19 jours

    RépondreSupprimer
  3. J'aurais du accoucher le 28 mars ��

    RépondreSupprimer
  4. Après un parcours de PMA enfin couronné de succès, j'aurais dû accoucher le 16 mars 2007 ...
    j'ai accouché le 22 janvier 2007, mon étoile filante Corentin ...
    Et puis le miracle inespéré, la chance sur je ne sais pas combien que ça marche tout seul, j'ai accouché le 22 mars 2008 du gnome, qui fête donc ses 7 ans aujourd'hui ...<3
    J'aurais aimé accouché une autre fois en mars, ou à n'importe quel mois d'ailleurs, mais hélas ça ne fonctionne pas toujours comme on aimerait ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS : j'aime beaucoup cette image, la tristesse de la maman, mais le sourire des petits bouts ;)

      Supprimer
  5. Apres plusieurs fiv, j'aurais du accouchée cette année en mars...mais notre étoile est né sans vie avant le terme...
    Heureusement, j'ai eu très peu des phrases de "1001 choses à ne pas dire aux infertiles", surtout jamais une de ce type, sinon je ne sais pas si je me serais effondrée ou si je serais devenue aggressive...
    Je suis toujours choquée des choses horribles que peuvent être dit!

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce bel hommage, émouvant. À nos anges.

    RépondreSupprimer
  7. Ayant été exposé à 3 reprises à la perte d'un futur bambin...n'oublions pas les papanges (dont on ne prend pas souvent de nouvelles d'eux -> ne portant pas l'enfant, seraient-ils insensibles au deuil périnatal ?)

    ***larme silencieuse***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous ne les oublions pas, même si leur douleur est plus discrète, elle n'en reste pas moins vive. Dans le tome 2 du livre des "1001 choses", j'ai modifié le "mamange" en "parange", justement pour rendre hommage aux papas autant qu'aux mamans.
      Merci de votre message et plein de courage à vous.

      Supprimer