vendredi 15 avril 2016

137. C'est un jugement de Dieu, soit pour te punir de tes pêchés, soit pour t'apprendre l'humilité, soit pour que tu utilises ta peine pour faire le bien !

Mon infertilité est un jugement de Dieu ?
Oh, mais dis donc, il n'est pas très gentil, Dieu ! Et puis, de quoi il se mêle d'abord ? Je ne lui ai rien demandé, moi ! Bon, concrètement, voici pourquoi tes arguments ne tiennent pas vraiment la route :

1/ Je n'ai commis aucun pêché… ou alors, celui de la gourmandise, mais me priver d'enfant pour ça, c'est un peu démesuré je trouve ! Bon, c'est vrai que j'aurais bien tué ma belle-mère, mais je ne l'ai pas fait, donc je ne peux pas être punie pour une simple pensée, si ?

2/ Je suis déjà une personne très humble ! Même si je dois bien reconnaître que je suis tellement extraordinaire que si cela m'était possible, je me clonerais pour devenir amie avec moi-même. Je n'ai pas besoin que Dieu m'apprenne l'humilité, vu que je suis encore mieux que lui ! Quoi mes chevilles ? Ben, oui elles vont bien, pourquoi ?


3/ On n'est pas dans « La petite maison dans la prairie », donc le coup de « Dieu t'as rendue aveugle pour devenir maîtresse pour des petits non-voyants », ce n'est pas super crédible ! Je n'ai pas besoin d'être infertile pour faire le bien… C'est même presque le contraire, quand j'ai de la peine, je deviens une autre… swing (bruit du couteau qu'on sort de son étui), gnark, gnark, gnark !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire